De nouveaux barrages seront établis à Boulogne demain aux ronds-point de 3h du matin à 20h selon la CGT Transports (© Delta FM)

Dans le Dunkerquois

Comme mardi, la CGT est en ordre de bataille avec distribution de tracts dès 5h30 du matin à 10 endroits de l’agglomération, principalement les grands ronds-points. Selon la CGT, des débrayages sont prévus chez Arcelor Mittal, Boluda, Ascométal. La CGT appelle à des arrêts de travail aussi chez Astrazeneca, Minakem et chez Tim. Sans oublier le secteur public avec des appels à la gréve également dans les mairies de l’agglomération et à la CUD.

Concernant la centrale nucléaire de Gravelines, des militants seront rassemblés route des enrochements au niveau du karting. Ça va, si ce n’est bloquer, ralentir considérablement l’accès au site. Les grévistes veulent d’ailleurs baisser la charge de production d’une tranche de la centrale, ce qui provoquera des perturbations dans la distribution de l’électricité.

Concernant le trafic chez DK’Bus Marine, n’espérez pas prendre les transport en commun demain, ce sera très très perturbé, sauf la ligne A qui fonctionnera normalement. Pas de problème en revanche pour les transports scolaires.

Dans le Boulonnais

Comme prévu, un barrage filtrant sera mis en place au rond-point des oies, situé entre Outreau et St Léonard dès 3h du matin. Idem pour le rond-point Leclerc et celui de Gifi. Les manifestants entendent rester sur place jusqu’à 20h. Les syndicats veulent bloquer les chauffeurs routiers et laisser passer les voitures. Mais comme la semaine dernière, des bouchons sont à prévoir, avec des répercussions jusqu’à Boulogne. D’autant qu’une manifestation est prévue en centre-ville de Boulogne demain matin à partir de 9h30.

Attention, le trafic sur réseau de bus Marinéo sera également impacté.

Dans l’Audomarois

Pas de rassemblement demain dans l’Audomarois, mais la CGT appelle à des arrêts de travail, notamment dans le secteur public. Comme d’habitude, les manifestants audomarois iront grossir les rangs du cortège boulonnais ou calaisiens demain matin, voire lillois dans l’après-midi.

Le site ERDF de Longuenesse pourrait aussi être touché par un mouvement de grève. La semaine dernière des dizaines d’agents avaient cessé le travail et avait brulé des pneus devant les grilles du bâtiment.

Du coté de la SNCF

Pour la SNCF, 2ème jour de grève demain dans la région avec les mêmes prévisions qu’aujourd’hui, à savoir 7 TER sur 10 et 3 TGV inter région sur 4. Comme annoncées par la direction, les perturbations sont beaucoup moins importantes que la semaine dernière.

X
X