Etat d’urgence oblige, les forces de l’ordre et les élus étaient sur le pied de guerre. Certaines communes de la région avaient innové pour assurer davantage de sécurité. C’est le cas à Dunkerque, où des parents d’élèves donnaient un coup de main à la police municipale. Et ce n’était pas de trop, dans le quartier de Petite-Synthe par exemple, qui compte une dizaine d’écoles. Reportage à l’école de la Meunerie :

X
X