Froide, distante, manipulatrice, cette mère accusée de l’assassinat de son enfant continue à montrer le visage d’une femme maîtrisant chacun de ses mots, ne montrant que très peu de sentiment. A l’audience d’hier, même les photos de sa petite fille morte sur la plage ne l’ont pas fait réagir. Souffre-t-elle d’une pathologie psychiatrique ou est-elle tout simplement une manipulatrice qui a voulu se débarrasser de sa fille ? L’audience d’aujourd’hui et l’analyse des psychiatres devrait nous apporter de nouveaux éléments de réponse.

La terrible journée du 19 novembre 2013 au cœur des débats de la cour d’assise de Saint-Omer hier. Après l’analyse de la personnalité de Fabienne Kabou lundi, l’audience d’hier était consacrée aux faits. Le tribunal a retracé tout le parcours qui a conduit cette femme à tuer son enfant. Récit :

X
X