La mère qui a tué sa fille de 15 mois en l’abandonnant sur la plage de Berck en novembre 2013 souffrait de « délire paranoïaque » au moment des faits. Ce sont les mots de la psychiatre qui l’a examinée. Elle estime que Fabienne Kabou souffre de psychose chronique paranoïaque… Ça n’empêche pas qu’elle soit jugée, mais ça explique pourquoi on parle de « sorcellerie africaine » depuis le début du procès, lundi. Fabienne Kabou comparaît pour l’assassinat d’Adélaïde, qu’elle avait déposé sur le sable de Berck alors que la marée montait. Le verdict est attendu demain.

Aux assises de Saint-Omer, l’audition des psychiatres était très attendue. Comme prévu, les médecins ont apporté des éléments « qui n’excusent pas, mais qui expliquent les faits » commis il y a 2 ans et demi : 

X
X