De nouveaux moyens déployés pour lutter contre les traversées de migrants entre la France et l’Angleterre. Le Royaume-Uni va débloquer près de 63 millions d’euros. Une somme qui va permettre à la France de mieux s’équiper pour empêcher les traversées illégales de la Manche.

Les nouveaux moyens annoncés ce mardi interviennent au lendemain d’une journée record: lundi, 430 migrants sont parvenus à rejoindre les côtes britanniques à bord de petites embarcations. Face à ce phénomène, les ministres de l’Intérieur français et britannique ont décidé de renforcer la collaboration franco-britannique pour lutter contre l’immigration clandestine. Premier axe: un renforcement des moyens humains.  Le nombre de policiers et de gendarmes déployés entre Boulogne et Dunkerque devrait doubler, ce qui permettra d’étendre les patrouilles au Sud de la Côte d’Opale, et dans l’arrière-pays.

Ces moyens humains s’accompagneront de moyens matériels, avec des drones, notamment. Objectif: empêcher les migrants d’embarquer sur des radeaux de fortune. Mais les autorités n’oublient pas non plus ceux qui essaient de passer en Angleterre en montant dans des camions. Des investissements sont prévus pour renforcer les équipements dans les ports de Calais, Dunkerque, et sur le site d’Eurotunnel.

A terme, le Royaume-Uni et la France souhaitent mettre en place “une frontière intelligente”, avec un système de surveillance en réseau pour détecter les tentatives de passages.

X
X