Grosse déception des marins pêcheurs de la Côte d’Opale. Non seulement Bruxelles n’a pas augmenté les quotas de pêche espérés, mais pire encore, l’Europe vient de réduire de 60% le quota de bar. Les fileyeurs et chalutiers avaient droit à près de 3 tonnes par an, ça tombe à 1,2 tonnes. Pour la profession, c’est catastrophique. Samedi matin, les pêcheurs de Dunkerque, Calais, Boulogne et Etaples doivent se réunir à la criée de Boulogne sur Mer.

Pour Frédéric Drogerys, président du comité des pêches du Nord, c’est une catastrophe économique assurée sur toute la Côte d’Opale :

A contrario, l’Europe augmente le quota de sole de 15 à 20 %, sauf que pour la profession, ça ne sert à rien :

X
X