L’ambassadrice de France en Angleterre Catherine Colonna accompagnée par Michel Lalande et Jean-Marc Puissesseau

La France en avance sur l’Angleterre dans le dossier du Brexit. Le 31 décembre prochain, le divorce sera consommé entre les Anglais et l’Union Européenne. Les ports de la Côte d’Opale se préparent au rétablissement d’une frontière qui n’existait plus depuis des décennies. Des investissements importants sont en cours avec un enjeu majeur : la fluidité des passagers et des marchandises. Les enjeux sont immenses pour nos ports de Calais, Dunkerque et Boulogne sur Mer.

L’enjeu principal pour l’industrie, les passagers ou le poisson est le même : la fluidité. Et ça passe par le digital. Michel Lalande, préfet des Hauts de France :

Le but : passer la frontière sans avoir à s’arrêter (très longtemps), comme avec le badge télépéage. Michel Lalande :

L’enjeu économique pour notre région est colossal : des millions de tonnes de marchandises et de denrées passent par Dunkerque et Boulogne. Des millions de passagers passent par Calais.

X
X