“Prendre le train, quand on ne connaît pas le fonctionnement d’une gare, c’est compliqué”. Ces mots, ce sont ceux de Marion, une élève de l’école de la deuxième chance, sur la Côte d’Opale. L’établissement, qui accompagne les jeunes en décrochage scolaire entre 18 et 25 ans, a décidé de répondre à un appel à projet de la fondation SNCF. Les élèves devront réaliser une exposition sur les gares des Hauts-de-France. Un prétexte pour leur faire prendre le train et leur faire découvrir les offres d’emplois disponibles dans la région, à condition d’accepter de faire quelques kilomètres.

Au total, 80 jeunes de 18 à 25 ans vont réaliser une exposition sur différentes gares des Hauts-de-France. Et pour ça, ils vont devoir prendre le train. Les détails avec Jean-François Clais, directeur de l’école de la deuxième chance Côte d’Opale :

L’objectif de cette action, c’est aussi de montrer aux jeunes que se déplacer en train n’est pas difficile. Pourtant, la plupart des jeunes n’osent pas quitter leur ville natale pour trouver du travail. Ecoutez Marion, élève à l’école de la deuxième chance :

L’exposition réalisée par les élèves sera à découvrir au mois de mars en gare de Boulogne.

X
X