Le nombre d’interventions des secours en mer a explosé en 2021

Le nombre d’interventions des secours en mer a explosé en 2021. C’est ce qui ressort du bilan effectué par la préfecture maritime.

En cause: les tentatives de traversées de la Manche par des migrants. Des tentatives périlleuses, à bord d’embarcations de fortunes. Conséquence, le nombre de victimes est lui aussi en forte augmentation dans la Manche et la Mer du Nord. 14 disparus. 58 décédés. Des chiffres qui font froid dans le dos. C’est trop, beaucoup trop. Et pourtant, quand on compare au nombre de personnes secourues, on se dit que ça aurait pu être bien pire.

En 2021, 37 955 personnes ont été secourues au large de nos côtes, dont 35 382 étaient des migrants. Sur un an, le nombre d’opérations de recherches et de sauvetages menées par le CROSS Gris-Nez a grimpé de 75%. Le nombre de traversées a été multiplié par 3. L’une d’entre elles a été particulièrement meurtrière. Le 24 novembre, 27 migrants ont perdu la vie au large de Calais. La préfecture précise que ce jour-là, 106 autres personnes ont été secourues en mer.

Si le sauvetage de migrants représente donc la majeure partie des interventions de la préfecture maritime, ce n’est évidemment pas la seule activité. Les anges-gardiens du détroit portent aussi assistance aux marins en difficulté (pêcheurs, plaisanciers…), aux amateurs de sport nautique (véliplanchistes, plongeurs…) et aux simples promeneurs. D’ailleurs, en 2021, 224 opérations de secours ont été menées pour venir en aide à des personnes isolées sur des bancs de sable par la marée. Un chiffre en hausse depuis plusieurs années.

 


X
X