La jungle de Calais (© F. Biard - Delta FM)

La préfète du Pas de Calais a annoncé ce matin que la partie Sud du bidonville doit être évacué. Les tentes et autres abris de fortune seront détruits. Ça concerne entre 800 et 1 000 migrants, à qui les autorités demandent de partir ou d’accepter d’aller dans le centre d’accueil provisoire. Sauf que celui-ci, d’une capacité de 1 500 personnes maximum, est, selon nos informations, déjà occupé aux trois quarts. Et selon plusieurs sources, les autorités pourraient démanteler la jungle dans sa totalité le mois prochain.

Par ailleurs ce matin, dans le camp de migrants, des associations ont dénoncé des violences policières sur les migrants, violences aussi commises par des individus type “milices privées”. Les associations vont déposer 10 plaintes et demander l’ouverture d’une enquête judiciaire.

X
X