Une équipe de reporters victime d’une agression à Calais. Ils avaient rendez-vous aux abords du camp de migrants cette nuit pour un reportage sur les mineurs du camp. Le contact n’était pas là, ce sont trois hommes armés de couteaux qui les attendaient. Une traductrice en langue pachtoune a été violée alors qu’un journaliste, un pigiste qui travaillait cette fois pour France 5, a été retenu de force pendant cette agression. Leur matériel a été volé. Une enquête a été confiée à la police judiciaire de Coquelles.

Un drame cette nuit à Calais, une traductrice a été violée vers 2h30. Reportage :

X
X