© Delta FM

Pas de date fixée, mais la jungle de Calais sera bien démantelée quand l’Etat aura la garantie de pouvoir mettre à l’abri de tous les migrants de la lande. Ce mardi, le tribunal administratif de Lille a rejeté le référé déposé par 11 associations visant à empêcher le démantèlement du camp de la Lande. Les associations se basaient notamment sur le manque de places en France pour l’accueil des migrants. Un nombre qui évolue chaque jour… à l’heure actuelle, selon la préfète du Pas de Calais, près de 7 400 places seraient disponibles dans des centres d’accueil et d’orientation dans toute la France.

Le tribunal a écouté, mais a rejeté le référé déposé par 11 associations visant à empêcher le démantèlement du camp de la Lande… La préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio, a réagi hier après cette décision judiciaire :

X
X