David Sagnard, président de la fédération des transports routiers du Pas de Calais

Un chauffeur routier est mort dans un accident cette nuit, après un barrage installé par des migrants sur l’A16.

Le drame s’est produit au petit matin, vers 3h45, à hauteur d’Offekerque, en direction de Calais. Des migrants ont installé des troncs d’arbres sur l’autoroute pour arrêter les camions et tenter de monter dedans. Trois poids-lourds ont freiné en voulant éviter ce barrage. Une camionnette, immatriculée en Pologne, a percuté l’un des camions à l’arrêt et a pris feu. Le conducteur est décédé. L’autoroute est coupée à hauteur de Oye-Plage… mais il y a des perturbations dès Loon-Plage.

Selon le sous-préfet de Calais, Vincent Berton, c’est le 5ème barrage installé par des migrants depuis 3 semaines, mais c’est le 1er qui conduit à un tel drame. Une enquête judiciaire a été ouverte. Neuf migrants d’origine Erythréenne ont été retrouvés dans l’un des camions. Ils ont été interpellés et placés en garde-à-vue.

Cet accident mortel suscite une vive émotion chez les transporteurs routiers. David Sagnard, président de la fédération nationale des transporteurs routiers dans les Hauts-de-France, agitait le drapeau rouge depuis plusieurs années… d’où sa colère après ce drame :

La FNTR réclame la mise en place d’un périmètre d’éloignement des migrants de 50 à 100km autour de Calais, ainsi qu’une justice forte à l’encontre des personnes interpellées lors de la pose des barrages.

X
X