En visite dans la région hier, Emmanuel Macron est revenu sur le dossier des licences de pêche qui se font attendre, 11 mois après le Brexit.

Jeudi, la Ministre de la Mer Annick Girardin a déclaré qu’elle étudiait la mise en place d’un plan de sortie de flotte pour les bateaux n’ayant pas obtenu leur licence de pêche dans les eaux anglaises. Une annonce qui, en creux, ressemblait à une capitulation de la France dans les négociations avec le Royaume-Uni, qui refuse toujours de délivrer l’autorisation de pêche dans la bande des 6-12 miles aux derniers bateaux français qui la réclame.

Ce vendredi, Emmanuel Macron a profité d’un déplacement dans la région Hauts-de-France pour préciser les choses: « nous ne lâchons pas, et nous ne lâcherons pas les pêcheurs » a rectifié le Président de la République. Regrettant que le Royaume-Uni “joue avec nos nerfs”, le chef de l’Etat a demandé à la commission européenne de se battre pour obtenir les licences de pêche dans les eaux britanniques. “Si la commission ne joue pas son rôle, alors la France le fera” a-t-il déclaré, assurant qu’une décision serait prise avant Noël. 

X
X