Alors que les négociations entre Londres et Bruxelles pour obtenir des licences de pêche piétinent, les pêcheurs du littoral Hauts-de-France ont annoncé des actions pour la fin de semaine.

Trop, c’est trop. Après avoir plusieurs fois évoqué la mise en place d’actions pour faire pression sur le Royaume-Uni, les pêcheurs vont mettre leurs menaces à exécution. « J’ai rencontré les bateaux de 18 à 25 mètres samedi matin, ils sont okay pour faire un mouvement de protestation. Et j’ai rencontré il y a 30 minutes tous les bateaux de 12 mètres, et c’est pareil, ils sont partants pour faire une action » a déclaré le président du comité régional des pêches Olivier Leprêtre.

Les pêcheurs des Hauts-de-France devraient être rejoints par leurs homologues bretons et normands, concernés aussi par les licences de pêche. « Le but est de dire à la commission européenne de prendre la responsabilité et de faire respecter l’accord » a détaillé M. Leprêtre.

Interrogé sur la forme des actions, le président du comité régional des pêches a indiqué qu’il était « hors de question de toucher l’économie française. On touchera l’économie britannique. Les pauvres Anglais sont déjà en manque de produits. Mais malheureusement pour eux, ils vont peut-être encore en avoir une louche« . Il faut donc s’attendre à un blocage du port de Calais et du tunnel sous la Manche pour impacter les exportations vers le Royaume-Uni. Le comité national des pêches doit tenir une conférence de presse jeudi pour apporter plus de précisions.

X
X