Les interventions pour secourir des migrants en mer ont explosé, l’année dernière, au large de la Côte d’Opale. C’est ce qui ressort du bilan de la préfecture maritime.

En 2020, les autorités ont mené 2399 opérations en Manche et en Mer du Nord (du Mont St Michel jusqu’à la frontière belge), soit une hausse de 28% sur un an. « Nous avons connu des périodes de grand calme pendant le confinement. Il y avait moins de plaisanciers, moins de trafic passager, moins de bateaux de croisières et de ferries » a rappelé Philippe Dutrieux, le préfet maritime. Alors comment expliquer cette hausse ? La réponse: les tentatives de traversée ont explosé. « Au total, 868 événements liés à des tentatives ou traversées de migrants par voie maritime ont été dénombrés en Manche » indique le communiqué de la préfecture.

Au total, près de 10.000 migrants ont été secourus sur notre façade littorale en 2020. Reportage:

 

Les chiffres de la préfecture maritime en 2020

  • 13 852 personnes secourues (5915 en 2019). « Cette hausse est intégralement due à la dynamique du phénomène migratoire transmanche » indique la préfecture.
  • 6 disparus, 21 décédés (en 2019: 7 disparus, 30 décédés)
  • Près de 2 686 contrôles des navires (580 contrôles douaniers en mer, au mouillage et à quai ; 50 contrôles effectués par les patrouilleurs de service public de la Marine Nationale ; 2056 contrôles de la gendarmerie maritime)
  • 6 presqu’accident
  • 3 remorquages et 12 escortes
X
X