Tout ça pour ça… Hier, les routiers et les agriculteurs ont bloqué l’autoroute A16 au niveau de Calais, pendant près de 13 heures. Ils réclamaient une date pour le démantèlement du camp de migrants, et des renforts de police pour assurer la sécurité sur la rocade portuaire, où les intrusions de réfugiés sont fréquentes. Finalement, ils ont obtenu des compensations financières pour les dégradations subies… mais pour l’instant, rien ne change au niveau des effectifs de CRS. Deux compagnies arriveront cette semaine, comme annoncé par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Les manifestants vont tenter d’en négocier deux autres pour les semaines à venir, soit 200 hommes supplémentaires.

Hier avait lieu une grosse manifestation des acteurs de la vie économique du Calaisis. Ils réclamaient le démantèlement du camp de migrants et des effectifs de police supplémentaires. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils avaient sorti les gros moyens pour se faire entendre :

Les routiers réclament le démantèlement de la jungle et des forces de l’ordre supplémentaires pour renforcer la sécurité de la rocade portuaire. Sur ce point une réunion est prévue aujourd’hui avec les Etats Majors. Par contre, pas de date pour le démantèlement du camp de migrants. Les manifestants ont quitté l’A16, un peu à contre-cœur :

400 personnes, principalement des acteurs économique du Calaisis, ont manifesté sur la rocade portuaire à Calais :

Le blocage a été levé hier vers 21h. A noter que ce matin, des perturbations peuvent encore avoir lieu sur l’A16, car plusieurs dizaines de camions sont en attente de pouvoir emprunter le tunnel sous la Manche, inaccessible hier.

Retour en images sur la mobilisation hier sur l’A16 :

X
X