Olivier Dussopt, le ministre des Comptes publics, en visite à Boulogne vendredi dernier

Le Brexit et toujours aucun accord entre le Royaume Uni et l’Union Européenne. 200 douaniers français supplémentaires seront là au 1er novembre, déployés au port de Calais, Dunkerque et au Tunnel sous la Manche. Ce qui porte au total à 600 le nombre d’agents affectés aux contrôles aux frontières. Mais cela ne rassure pas les élus locaux et les acteurs économiques très inquiets du “no deal” persistant à moins de trois mois de l’échéance.

Le Brexit, c’est le retour des contrôles aux frontières et de la paperasse qui va avec. Même si Olivier Dussopt, le ministre des Comptes publics, rappelle que l’Etat a recruté 600 douaniers pour maintenir la fluidité du trafic, l’absence d’accord rend ses propos peu rassurants :

X
X