© Marine Nationale

Plus de 19 tonnes d’explosifs neutralisées l’année dernière sur notre littoral ! Le chiffre est impressionnant, et il montre à quel point notre région a été marquée par les conflits mondiaux. On retrouve régulièrement des munitions de guerre sur les plages de la Côte d’Opale. Des munitions qui nécessitent l’intervention des démineurs. Des démineurs qui ont eu du travail ces derniers mois.

En 2019, ce sont 1 786 engins qui ont été détruits sur la façade maritime Manche et Mer du Nord. Des engins retrouvés en mer, ou sur l’estran. Dans le détail, cela représente 44 bombes, 26 mines, 363 obus et 1 353 autres munitions diverses. Souvent, il s’agit de vestiges de la seconde guerre mondiale qui, usées par la corrosion marine, présentent de vrais risques d’explosion. On rappelle d’ailleurs que si vous découvrez un objet de guerre sur la plage, il ne faut pas y toucher, et prévenir immédiatement les autorités. En octobre dernier, un pêcheur avait ramené une bombe américaine de 500 kg dans ses filets, et l’avait débarqué sur le port de Boulogne. Résultat : 600 personnes évacuées, et 25 000 personnes confinées.

X
X