© Delta FM

A la cour d’assises du Nord, les débats n’ont pas permis d’avancer hier sur la culpabilité ou non de l’accusé… Un gendarme de 45 ans comparaît depuis lundi pour le meurtre d’une étudiante audomaroise à Lille en 1995. La mère et la colocataire de la victime ont témoigné hier, décrivant une étudiante sans histoire. Les experts sont venus confirmer que la jeune fille n’était pas une toxico ou une consommatrice même occasionnelle de drogue. L’avocat de la défense continue à dénoncer les failles de l’enquête.

Les débats hier n’ont pas permis de faire la lumière sur les faits et la culpabilité ou non de l’accusé. Mais alors que l’on tournait un peu en rond, le temps fort de la journée a eu lieu en milieu d’après-midi avec le témoignage de la maman de Stéphanie… Récit :

X
X