La première journée aura été marquée par l’émotion de la communauté éthiopienne, au moment de monter dans les bus (© Delta FM)

Deuxième jour pour le démantèlement de la Jungle de Calais. Les autorités espèrent qu’elle se passera aussi bien que celle d’hier, où 2 318 migrants ont décidé volontairement de monter dans un bus pour être conduits dans des centres d’accueil et d’orientation un peu partout en France. Aujourd’hui, l’opération humanitaire se poursuit… avec une étape supplémentaire : le début du nettoyage de la Jungle.

Les réfugiés volontaires au départ ont attendu, parfois plusieurs heures, de pouvoir monter dans un bus, direction la Bretagne, la Bourgogne, la Nouvelle Aquitaine ou bien encore le centre Val de Loire… Bref, les migrants sont accueillis dans des CAO dispatchés un peu partout en France. La question qui se pose est de savoir s’ils seront aussi nombreux à faire la queue aujourd’hui :

X
X