A l’approche du 1er mai, les fleuristes de la région ont le moral dans les clochettes. Les ventes de muguet pour la fête du travail sont toujours un moment important et rentable pour les fleuristes. Mais à cause du coronavirus et du confinement, ils n’ont toujours pas le droit d’ouvrir. Le ministre de l’agriculture l’a indiqué la semaine dernière : il n’y aura pas d’exception. Cette année, le 1er mai se fera sans les fleuristes.

Un coup dur pour Carine Sannier, artisan-fleuriste à Boulogne.

 

Le comble, c’est que les fleuristes ne pourront pas ouvrir. Mais les grandes surfaces et les jardineries, elles, seront ouvertes…

 

 A noter que la vente de muguet à la sauvette, sur les trottoirs, est totalement interdit.

 

X
X