© ESSM Le Portel

Gros défi pour cette première au Chaudron cette saison, face à Dijon, l’une des meilleures équipes du championnat. L’ESSM qui aura besoin de ses supporters pour gagner. Le club a obtenu une jauge à 2.000 spectateurs, les abonnés et les partenaires pourront être là. Par contre, il n’y aura pas de billetterie. L’essentiel est quand même là. Car la réussite sportive du Portel est quand même due en partie à cette incroyable ambiance.

On ne se prive pas comme ça du meilleur public de France. Le 6ème homme au Portel, ce n’est pas qu’une expression. Et pourtant, ça sentait le pâté, le welsh en l’occurrence, il y a encore une grosse semaine. La préfecture évoquait un Chaudron à huis clos. Double catastrophe, double sanction, économique bien sûr, et sportive. Se pose d’ailleurs la question de l’équité sportive dans cette Jeep Elite quand certains clubs, comme le BCM par exemple, les voisins limités à un millier de supporters, alors que d’autres peuvent en recevoir jusque quatre fois plus.
L’essentiel au Portel est conservé, les abonnés seront là. Les dirigeants Portelois qui ont quand même bien négocié avec les représentants de l’Etat lors d’une réunion, jeudi dernier. Ils ont montré qu’un protocole serait mis en place, strict, avec du gel partout. Yann Rivoal qui sait se montrer persuasif puisque le Président Stelliste a même obtenu que les buvettes ne soient pas interdites. Il faudra juste faire la queue un peu plus longtemps que d’habitude. Décidément, l’ESSM reste un village d’irréductibles.

Le Portel – Dijon, c’est ce vendredi à 20h.

X
X