Le pilote moto audomarois ne termine pas le célèbre rallye-raid hier, il abandonne, moteur cassé, à quelques kilomètres de l’arrivée. Il était pourtant bien installé dans le top 10, il restait sur une très belle seconde semaine. Encore un abandon pour le pilote Yamaha.

Bien sûr une immense déception pour Adrien Van Beveren. Un top 10 au Dakar, surtout une place de premier Français, comme au tour de France, c’est un beau symbole. L’Audomarois qui avait à coeur de tourner une page de déception sur ce rallye mythique, trois abandons de suite, quatre désormais. Avec un scenario aussi cruel qu’en 2019, où déjà il casse son moteur la veille de l’arrivée alors que le podium lui tend les bras.

Passé cette déception, il faudra garder le positif de cette édition. Déjà après sa grosse blessure de l’an passé, VBA prouve qu’il n’a pas perdu sa pointe de vitesse, il se montre dans le top 10 tout au long de l’épreuve. Et c’est le podium minimum qu’il jouait sans sa grosse erreur de la première semaine, il se perd en navigation avec au passage plus d’une demi-heure lâchée face aux meilleurs. Et surtout, après cette bévue, il se relève Adrien, c’est après cette erreur qu’il s’est montré le plus fort, mélange de prudence et de vitesse.

Le Dakar, c’est dur, c’est cruel, pour rappel Adrien a mis six ans avant de gagner l’Enduro du Touquet. En 2022, ce sera sa 6ème année sur le Dakar.

L’autre pilote audomarois impliqué dans la course, Stéphane Darques, totalement amateur, réussit son pari, voir l’arrivée. Il termine son premier Dakar à la 40ème place.

X
X