La Covid-19 continue de frapper la France, durement, durablement, inexorablement. Emmanuel Macron vient donc d’annoncer de nouvelles mesures lors d’une allocution. Avec le retour du confinement.

Plus de 500 morts pour la seule journée d’hier en France, le Coronavirus plus que jamais est là. Le Président dès le début de son intervention tente de dissiper les responsabilités. Les Français ont fait tout leur possible pour endiguer le virus, mais ça n’a pas suffit. Tous les pays voisins sont dans la même situation. Plus de 9000 patients seront en réanimation à la mi-novembre, soit la totalité des lits disponibles. Il faut donc donner un coup de frein brutal au Coronavirus. Sinon les soignants devront choisir entre les malades, les blessés. 1,9 millions de tests sont faits par semaine, l’un des records en Europe. Mais ça ne suffit pas. Des mesures fortes sont donc prises.

Le retour du confinement et de l’attestation

Retour du confinement, le mot est lâché par le chef de l’Etat. Le télétravail doit être généralisé dès que c’est possible mais vous pourrez vous rendre au travail. Et comme au Printemps, vous pourrez aller à un rendez-vous médical, faire vos courses, vous promener autour de chez vous. C’est le retour de l’attestation, il y en aura trois, pour aller à l’école, au travail, la troisième pour les autres motifs. Interdiction de vous déplacer d’une Région à une autre, avec une tolérance ce week-end pour ceux qui sont partis en vacances. Au niveau international, les frontières terrestres vont rester ouvertes. Avec une hausse des contrôles. Une partie des frontières aériennes devrait fermer. Les Français à l’étranger pourront évidemment rentrer chez eux.

Les petits commerces de nouveau fermés

Mesure la plus terrible pour notre économie, seuls les établissements de première nécessité seront ouverts, fermetures des bars, restaurants, coiffeurs, de tous les petits commerces, établissements recevant du public, théâtre, cinémas… La vie économique ne s’arrêtera pas, les usines, les exploitation agricoles, les entreprises du BTP par exemple vont rester ouvertes. Des mesures de trésorerie pour aider les PME vont être mises en place, plus importantes qu’au Printemps, avec un grand plan pour aider les artisans, les très petites entreprises. Comme au Printemps, les commerces de bouche, les supermarchés seront toujours à votre disposition, idem pour les marchés, les préfets auront malgré tout le choix de fermer ces derniers s’ils estiment que c’est nécessaire. 

Les écoles vont rester ouvertes

Grosse différence avec le premier confinement, les établissements scolaires ne fermeront pas, ouverts de la crèche au lycée. Les universités et établissements supérieurs eux fonctionneront avec des cours en visio, les bâtiments seront clos. Possibilité d’avoir accès aux bibliothèques universitaires sur rendez-vous. 

Les visites dans les EHPAD seront possibles

Sur le plan social, le Président le rappelle, les contaminations se font en grande partie dans la sphère privée. Il faudra généraliser le port du masque, même à la maison, limiter les soirées avec la famille, les amis. Bonne nouvelle, il en faut, les EHPAD ne seront pas fermés au public, des visites seront encore possibles. Ce week-end, c’est la Toussaint, les cimetières resteront ouverts.

Des mesures en place dès la nuit de jeudi à vendredi, au moins jusqu’au 1er décembre

Ces règles seront mis en place dans la nuit de jeudi à vendredi, elles seront valables jusqu’au 1er décembre minimum. Un point sera fait dans 15 jours, voir si l’on peut rouvrir certains commerces. Emmanuel Macron l’assure, cette deuxième vague sera plus forte que la première.

Le détail de ces nouvelles mesures, de ces nouveaux efforts, sera donné demain par le Premier ministre et d’autres membres du Gouvernement.

X
X