Les professeurs en collège et en lycée sont en colère en ce moment, manifestations hier matin à Boulogne et à Lille, opération collège mort très suivie à Dunkerque lundi à Gaspar Malo. Motif de la colère : la réforme du Baccalauréat, mais aussi l’enseignement technique qui semble en danger au 1er niveau. Et selon les syndicats, le nombre de professeurs pourrait baisser en septembre 2018, 136 équivalents temps plein, alors que le nombre d’élève devrait lui augmenter…

Ce qui inquiète en particulier les professeurs de la région, c’est la baisse des effectifs, 136 équivalent temps plein selon les syndicats, alors que les effectifs devraient augmenter à la rentrée prochaines, 600 élèves en plus. Didier Blanchard et Philippe Gaudry du syndicat SNES-FUS dans le Nord :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X