Christophe Silvie

“Mamie n’est pas un colis”. C’est le message choc que porte le groupement ambulancier du Grand Nord, basé à Saint-Omer. Il a lancé une campagne de communication. Son but : obtenir une meilleure reconnaissance de la profession. Une volonté née après le confinement, période au cours de laquelle les ambulanciers ont été mis en avant. Six propositions ont été mises en places pour interpeller, sensibiliser les élus. Rendez-vous sur www.mamienestpasuncolis.com.

Parmi les 6 propositions imaginés par le groupement ambulancier du Grand Nord : devenir des acteurs de la télémédecines, devenir une source d’économie et pas de coût, participer à la transition écologique, être mieux formés et surtout, être plus reconnus. Christophe Silvie, président du Groupement ambulancier du Grand Nord :

Ces propositions, elles sont nées pendant le confinement. Une période où l’investissement des ambulanciers a été mis en avant :

Les ambulanciers souhaitent désormais interpeller les élus.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X