Plusieurs communes ont été touchées par des “mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols” au cours de l’été 2018.

Par arrêté interministériel, les communes d’Ardres, de Bayenghem-lès-Éperlecques, de Coquelles, de Desvres, d’Éperlecques, de Guemps, d’Hesdin-l’Abbé, de Menneville, de Rinxent, de Samer et de Zutkerque sont reconnues en état de catastrophe naturelle.

Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, donc jusqu’au samedi 27 juillet, pour déposer une déclaration de sinistre auprès de leur compagnie d’assurance, afin de bénéficier du régime d’indemnisation prévu par la loi.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X