Brexit oblige, Eurotunnel doit créer une frontière sur son site calaisien. Mais faute de directives de l’Etat, le groupe prend seul les choses en main. Eurotunnel a la charge d’installer la logistique, mais c’est à l’Etat d’assurer les missions de contrôle : douane, police et services sanitaires. Faute de connaitre les besoins de l’Etat, Eurotunnel va créer une zone de stockage pour les contrôles des camions. Installation provisoire près du terminal. Des travaux urgents puisque les installations logistiques doit être prêtes pour le 30 mars prochain.

Le Brexit arrive à grands pas. Cela veut dire retour d’une frontière à Eurotunnel, et cela impacte le trafic routier. Qui dit frontière, dit contrôles et donc des installations logistiques et sur ce point, Eurotunnel doit se débrouiller tout seul. Explications :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X