Jean-Marc Puissesseau, le président du port de Calais

Le port de Calais est “prêt” pour le Brexit. C’est le président de la société des ports du détroit qui l’annonce. Le 29 mars prochain, le Royaume-Uni va quitter l’Union Européenne. Conséquence : tous les routiers qui voudront entrer et sortir d’Angleterre devront faire une déclaration à la douane pour passer la frontière avec leurs marchandises. Le port de Calais a tout prévu pour éviter les bouchons : un parking de 150 à 200 places va être créé pour stocker les chauffeurs qui n’ont pas leurs documents, et un service d’inspection vétérinaire et phytosanitaire va être installé sur le port pour contrôler les importations alimentaires. Au total, la société des ports du détroit va investir 6 millions d’euros pour ces équipements.

Le 29 mars prochain, la Grande-Bretagne va quitter l’Union Européenne. Ce qui veut dire que tous les camions qui vont vouloir entrer et sortir d’Angleterre devront avoir des documents de douanes pour passer la frontière. Une frontière qui est située à Calais. Le port de Calais doit donc se préparer au Brexit, et c’est ce qu’il fait. Reportage :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X