A Calais, les douaniers et les services vétérinaires ont pris possession de leurs nouveaux locaux ce mardi matin. Ces locaux, construits pour faire face aux conséquences du Brexit, serviront de points de contrôles des camions en provenance de Grande-Bretagne. Si la plupart des chauffeurs routiers auront simplement un contrôle de leurs documents, d’autres poids-lourds pourront faire l’objet d’un contrôle plus approfondi de leurs marchandises. Pour que cela se fasse de façon fluide, des effectifs supplémentaires ont été recrutés à Calais. Ils sont environ 80 agents répartis entre le port de Calais et le tunnel sous la Manche.

Le premier bâtiment sera consacré aux contrôles vétérinaires, pour vérifier les produits alimentaires importés de Grande-Bretagne. Le second bâtiment servira aux contrôles douaniers. Les détails avec Arnaud Delmulle, chef de la division des douanes du Pas-de-Calais :

Evidemment, pour pouvoir effectuer ces contrôles en gardant une certaine fluidité, il faut du monde. Les effectifs des douaniers ont donc été augmentés :

Les douanes qui ont pris possession de leurs nouveaux locaux sur le port de Calais, hier. Le poste de contrôle du tunnel sous la Manche, lui, sera inauguré demain.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X