A Saint-Martin-Boulogne, le centre commercial Auchan a mis en place différentes mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus et protéger ses salariés et ses clients.

Jeudi 19 mars, 18h. Munis de notre dérogation, nous prenons la route jusqu’au centre commercial Auchan, à St Martin-Boulogne. Sur le trajet habituellement si fréquenté à cette heure, peu de voitures. Le confinement semble respecté. 

En arrivant sur la zone commerciale, premier changement : des panneaux de direction invitent les véhicules à stationner sur l’aire de stationnement côté restaurant Pizza Paï. L’entrée au centre commercial se fait par une seule porte, où des agents de sécurité sont présents pour expliquer les consignes. Un couple arrive. L’agent de sécurité intervient: “On préfère vous prévenir: normalement, c’est une personne seulement, et un chariot. Si vous vous faites contrôler par la police, c’est 135 euros d’amende”. “On ne savait pas. Merci pour l’information” répond le couple.

Nous entrons à notre tour. Après les portes automatiques, un autre agent nous demande de présenter nos mains et verse quelques gouttes de gel hydroalcoolique. C’est la condition pour pouvoir prendre un chariot. Ils ont tous été regroupés à l’intérieur du centre commerciale, et sont désinfectés à chaque utilisation. La galerie marchande est vide. Les rideaux de fer des magasins sont baissés, les jeux pour enfants sont condamnés. 

Nous passons devant l’accueil. Une grande bâche transparente a été installé sur le guichet, pour séparer les salariés des clients. Nous entrons dans le magasin. A l’intérieur, le calme est glaçant. Ces allées, où les clients se bousculaient il y a encore quelques jours, remplissant les chariots de pâtes et de papier toilettes, sont quasiment vides. Parmi les clients ce soir-là, nombreux sont ceux qui portent des masques et/ou des gants. 

Direction le rayon alimentaire. Devant les étals de produits frais à la découpe, un marquage au sol a été installé, pour permettre aux clients de respecter la distance de sécurité d’un mètre entre chaque personne. Un peu plus loin, au rayon pâtes, le calme est revenu. Le réapprovisionnement a eu lieu. Si quelques trous subsistent, on est loin des images relayées les jours précédents sur les réseaux sociaux. 

 

Nous récupérons nos produits, et sans tarder, nous nous dirigeons vers les caisses. Là encore, le changement est frappant. Les caisses “scan automatique” sont elles aussi équipées d’une grande bâche transparente. Aux caisses classiques, des rubans ont été mis en place pour que les clients ne soient jamais en contact direct avec les caissier(e)s. 

Si ces mesures avaient été prises il y a 3 semaines, sans doute le Français aurait-il trouvé cela stupide. Sans doute aurait-il partagé les photos sur les réseaux sociaux, se plaignant de mesures trop drastiques à son goût. Aujourd’hui, il semblerait que chacun ait pris conscience de la nécessité de ces mesures. Pour les autres, il n’est jamais trop tard.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X