Après 2 jours de recherche, l’homme qui avait abandonné sa fille dans sa voiture à La Capelle-lès-Boulogne a été retrouvé, et hospitalisé. Lundi après-midi, une voiture a été retrouvée en bordure de la Nationale 42. A l’intérieur se trouvait une petite fille de 3 ans. Mais aucune trace de son père dépressif, qui s’était volatilisé. Pendant près de 2 jours, les gendarmes ont mené des recherches dans la forêt. Mais l’homme a finalement été retrouvé hier par la police de Boulogne. Les détails.

Il n’était pas là où le cherchait. Le Boulonnais de 40 ans, disparu depuis lundi matin, a été retrouvé en vie, hier soir, à Boulogne. Alors, quel a été son parcours ? A-t-il mis en scène sa disparition en abandonnant des vêtements ? Pourquoi a-t-il laissé sa fille de 3 ans, seule, dans sa voiture ? A-t-il conscience d’avoir mobilisé une trentaine d’hommes, un hélicoptère et des équipes cynophiles pour le retrouver ? Voilà quelques-unes des questions que les gendarmes attendent de pouvoir lui poser.
Pour l’instant, ce n’est pas possible de l’interroger, puisque l’individu, fortement dépressif, est hospitalisé en psychiatrie. Un médecin doit décider dans les 72 heures si son état de santé lui permet d’être auditionné. Ce que l’on sait, c’est qu’après avoir laissé sa voiture et sa fille, lundi matin, l’homme aurait traversé la forêt, puis serait passé par St Léonard et Echinghen, où il aurait été nourri par la communauté Emmaüs. Il aurait ensuite erré, avant de se rendre chez son frère, à St Martin Boulogne. C’est lui qui aurait averti les services de police, permettant de mettre la main sur l’individu, au discours incohérent.
Contacté par nos soins, le Procureur de la République indique que la mère serait elle aussi dépressive, ce qui pousse les autorités à s’inquiéter de l’éducation de l’enfant, ou des enfants, si elle a des frères et sœurs. En attendant, pour avoir laissé sa fille de 3 ans seule dans une voiture en bordure de route, l’homme pourrait être poursuivi pour délaissement de mineur.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X