Les parents impliqués dans le grave accident survenu à Samer hier soir se sont enfuis de l’hôpital et sont activement recherchés par les forces de l’ordre. Hier soir vers 20h, une voiture s’est encastrée dans un pont de chemin de fer, route de Neufchâtel, à Samer. Une petite fille de 18 mois, qui se trouvait dans la voiture, est dans un état grave. Son pronostic vital est engagé. Ses parents et ses frères et sœurs ont quant à eux été légèrement blessés et pris en charge par les secours. Mais la nuit dernière, les parents ont pris la fuite.

Le couple de 34 ans, en état de choc après l’accident, avait été admis à l’hôpital pour des examens de contrôles. Mais dans la nuit de lundi à mardi, ils ont disparu, contre l’avis des médecins. Ils ont quitté l’hôpital, abandonnant par la même occasion leurs 2 autres enfants de 3 et 4 ans, eux aussi hospitalisés depuis lundi soir.
Vu le contexte, le procureur de la République nous a indiqué que les enfants faisaient l’objet d’un placement provisoire. Et leurs parents sont activement recherchés par la brigade de gendarmerie de Desvres-Samer.
Les autorités n’ont quasiment aucun doute sur le fait que les parents étaient en état d’ébriété au moment de l’accident. Pour en être sûr, des prises de sang ont été effectuées pour vérifier la présence d’alcool et de stupéfiants, mais les résultats n’étaient pas encore connus ce mardi soir.
Selon le Parquet, c’est la mère de famille qui était au volant et qui a percuté le mur du pont de chemin de fer. Le choc, très violent, a grièvement blessé leur petite fille d’un an et demi. Héliportée à l’hôpital de Lille en état d’urgence absolue, elle se trouve toujours entre la vie et la mort, et les autorités se disent très pessimistes quant à ses chances de survie.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X