Le 14 juin 2017, une petite fille de 3 ans était mordue par un chien alors qu’elle se trouvait dans le café “Chez Zaza”, sur la place de la commune. Un an et demi après les faits, l’affaire était jugée ce mardi au tribunal de Boulogne.

Midi vient de sonner ce 14 juin 2017, lorsque le drame se produit. Tout juste sortie de l’école, la petite Léa, 3 ans, attend sa maman dans le café “Chez Zaza”, tenue par sa grand-mère. Près du bar, un chien de type Springer. La petite fille s’approche pour le caresser, mais l’animal se jette sur elle. “Il a sans doute eu peur, mais je ne peux pas en être sûre” témoigne aujourd’hui la propriétaire à la barre du Palais de justice de Boulogne. L’animal est alors récupéré par l’association Opale Capture, tandis que la petite fille est prise en charge par les secours. Touchée au visage, elle devra subir une opération chirurgicale de 5 heures. Sa maman a porté plainte.

L’enquête, menée par la gendarmerie, a démontré que la propriétaire du chien présentait un taux de 0.39mg d’alcool par litre d’air expiré au moment des faits, et que son chien n’était pas vacciné. Pour autant, la Procureure de la République estime que l’infraction pénale n’est pas caractérisée. “Aucun texte n’interdit à un chien d’entrer dans un bar. Il n’y a donc pas de manquement établi. Je comprends la douleur des parents de Léa: bien sûr que les assurances doivent prendre en charge les dommages, bien sûr que cette petite doit subir une intervention chirurgicale pour masquer ses blessures. Mais tout cela se règle au civil, pas au pénal”. En conséquence, elle requiert la relaxe. Le tribunal rendra sa décision le 12 mars. Le chien, lui, a été euthanasié à la suite d’une étude comportementale.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X