L’A.P.E.I de Boulogne sur Mer

Dans le Boulonnais, des associations souffrent de la disparition des contrats aidés. C’est le cas notamment de l’ A.P.E.I du Boulonnais (Association de Parents d’Enfants Inadaptés), qui accompagne près de 600 enfants et adultes handicapés sur le territoire, à Boulogne, Samer, ou bien encore Echinghen. L’association a interpellé le sous-préfet de Boulogne. Selon son président, la suppression des contrats aidés a entraîné la suppression de plusieurs ateliers passerelles pour les personnes en situation de handicap. L’association fait face à des difficultés : elle souhaite conserver la même qualité de prise en charge, mais avec des éducateurs en moins.

L’A.P.E.I du Boulonnais accompagne près de 600 enfants et adultes handicapés, leur offre un accès à l’école, aux soins, au travail, et à l’autonomie. Cela passe par des ateliers organisés régulièrement au sein de ses différentes structures. Des ateliers qui sont en diminution cette année. La fin des contrats aidés a obligé Frédéric Bonvoisin, président de l’APEI du Boulonnais, à revoir les plannings :

Frédéric Bonvoisin a interpellé récemment le sous-préfet de Boulogne. Le représentant de l’Etat devrait venir visiter l’A.P.E.I dans les prochaines semaines.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X