Faible mobilisation hier à Boulogne pour lutter contre la précarité des étudiants. Vendredi, un étudiant a tenté de s’immoler par le feu devant un bâtiment du CROUS, à Lyon. Un geste désespéré que le jeune homme de 22 ans a expliqué sur sa page Facebook avant de s’asperger de liquide inflammable. Il raconte ses conditions de vie précaires, et accuse les politiques de l’avoir tuer. Trois jours après le drame, plusieurs rassemblements étaient organisés partout en France, à l’appel du syndicat Solidaires. C’était le cas à Boulogne, où la mobilisation a été faible : seulement 7 personnes se sont réunies avec des drapeaux et des tracts.

Parmi les étudiants présents devant le CROUS, il y a Raphaël Le Voedec. Il affirme qu’à Boulogne aussi, des étudiants vivent dans la précarité :

Les manifestants ont distribué des tracts aux étudiants qui sortaient de l’université de Boulogne.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X