Trois ans après la mort d’un chauffeur routier géorgien sur le port de Boulogne, le meurtrier présumé est au tribunal. C’est cet après-midi que s’ouvre le procès d’un ressortissant polonais de 49 ans, à la cour d’assises de Saint-Omer. Pendant 3 jours, les jurés vont tenter de comprendre ce qui s’est passé le 20 novembre 2017. A l’époque, l’accusé avait livré quelques explications en garde à vue.

Le prévenu avait été interpellé en voulant récupérer son camion sur le port de Boulogne. Les policiers présents sur les lieux avaient alors remarqué des tâches de sang sur ses vêtements, et l’avaient alors placés en garde à vue. Lors des auditions, l’homme, âgé de 46 ans à l’époque, expliquait que la victime était en fait un collègue de travail. Les deux hommes étaient tous les 2 chauffeurs de poids-lourd, et se relayaient sur la route au volant de leur camion. A leur arrivée à Boulogne, ils sont allés acheter 2 cubis de vin au supermarché. Et c’est sur fond d’alcool que la bagarre a éclaté, pour des raisons qui sont encore inconnues aujourd’hui. Toujours est-il que l’homme a porté plusieurs coups de couteau à son collègue, à l’avant et à l’arrière du corps. La victime, un géorgien âgé de 30 ans, s’est effondrée près d’un camion et est décédée sur place. L’auteur des faits, qui comparaît aujourd’hui aux assises du Pas-de-Calais, encourt jusqu’à 30 ans de réclusion criminelle.

Le verdict est attendu mercredi.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X