Un feu s’est déclaré ce jeudi soir à l’intérieur de l’usine Delpierre, spécialisée dans la production de sushis. Un événement qui n’est pas sans rappeler l’incendie qui avait touché l’entreprise en février 2019. Cette fois-ci, les dégâts sont bien moins importants.

Il est environ 21h30 ce jeudi soir lorsque les sapeurs-pompiers de Boulogne et Marquise sont appelés pour un départ de feu au sein de l’usine Delpierre, sur la zone portuaire de Boulogne. L’incendie est situé dans un local de réserve, dans la partie de l’entreprise actuellement en travaux. “Nous avons trouvé le foyer et maîtrisé le sinistre, mais la plus grosse difficulté a été les fumées” confiait le chef de groupe des sapeurs-pompiers. Des matériaux de chantier ont brûlé, et dans l’usine, tout est communicant: les fumées se sont propagées et ont compliqué l’intervention“. 

Neuf personnes qui travaillaient dans l’unité de production attenante ont été évacuées et renvoyées à leur domicile. Aucune n’a été incommodée par les fumées. Les pompiers ont mené une reconnaissance sur la toiture, écartant tout danger. La police, présente sur les lieux, a coupé la circulation dans la rue Ferdinand Farjon, le temps de l’intervention des soldats du feu. 

Reste désormais à connaître l’origine du feu. “C’est une bonne question…” éludait le chef de groupe ce jeudi soir, expliquant que le feu était parti d’une porte. En février 2013, l’usine Delpierre avait déjà été l’objet d’un incendie. L’enquête avait été classée sans suite. La société avait récemment entamé des travaux pour réunir la production et le conditionnement sur un même site. C’est justement sur le chantier que le feu s’est déclaré, ce jeudi soir.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X