Le pitbull retrouvé dans un état d’extrême maigreur dans une habitation de la vieille-ville de Boulogne reprend des forces.

Trois jours après l’intervention d’Opale Capture, lundi, dans une maison de la rue de la Providence, le maire de Boulogne Frédéric Cuvillier apporte des nouvelles de l’état de santé de Mowgli, le chien découvert “mourant”.

L’animal, placé à la fourrière intercommunal, “reprend des forces”. Dans un communiqué, la mairie explique qu’il est “nourri avec des aliments pour chiots et suivi très régulièrement par un vétérinaire”.

Sur la situation de Mowgli, “le manque de soins et de nourriture, des informations inexactes ont pu être publiés notamment sur les réseaux sociaux” regrette la municipalité. Elle tient à préciser que les services de la ville n’étaient pas informées de l’état de l’animal et “qu’après une plainte déposée au commissariat de police le 4 janvier, elle a décidé d’intervenir avec les services compétents le lundi 7 janvier au matin”.

C’est à la prise en charge de l’animal par Opale Capture que tous ont découvert l’état de maigreur et d’abandon de l’animal.

La ville de Boulogne-sur-Mer assure chaque année le suivi de plus de 200 chiens catégorisés et plusieurs fois par an des arrêtés sont pris pour permettre le sauvetage d’animaux de compagnies victimes d’actes délictueux. 

Sur Internet, une pétition lancée par une association de protection animale du Boulonnais, et adressée au Préfet du Pas-de-Calais, réclame que le chien soit pris en charge ailleurs qu’à la fourrière. La pétition a recueilli plus de 12 500 signatures en 24 heures.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X