Deux millions d’euros. Voilà le montant investi pour permettre au stade de la Libération de s’offrir un lifting et d’être labellisé pour la Ligue 2. Le club de football de Boulogne a pour objectif de remonter en seconde division. Et la mairie soutient le projet en investissant. Une salle de presse et un nouveau local antidopage viennent d’être construits. Et surtout : une nouvelle pelouse hybride est en train d’être installée. Un mélange de gazon synthétique et naturel en surface, et un système de drainage en dessous, pour permettre de jouer même en cas de pluie. Le chantier doit se terminer fin août, pour permettre de jouer le premier match de championnat à domicile le 1er septembre.

Le terrain actuel datait des années 50. Lorsqu’il pleuvait, le terrain n’arrivait plus à drainer l’eau, et la pelouse devenait un vrai champ de patates… Grâce à l’argent de la ville de Boulogne, la Communauté d’Agglomération du Boulonnais, le Département, la Région, l’Etat et la Fédération Française de Football, une nouvelle pelouse est en train d’être installée. Les détails avec Thomas Dauphin, responsable de la société Terenvi, en charge de l’installation du nouveau terrain :

Le club de football de l’USBCO a demandé à la Fédération de jouer les deux premiers matchs de championnat à l’extérieur pour laisser le temps aux entreprises de finir le chantier. Le premier match avec la nouvelle pelouse devrait donc avoir lieu le 1er septembre.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X