Alors que la ville de Boulogne avait été retenue pour faire partie du programme “Cités Educatives” et recevoir une aide financière pour la réussite de ses élèves, le ministre a exclu certaines écoles boulonnaises du dispositif. Le maire Frédéric Cuvillier s’offusque et a créé une pétition.

“C’est pour pouvoir récupérer de l’argent pour nos gamins” résume un élu, ce mardi matin, en tendant un tract à un parent d’élève. L’argent en question, c’est celui du programme “Cités Educatives”, dont l’objectif est de favoriser la réussite des élèves, via des actions sur le temps scolaire ou extra-scolaire. La municipalité de Boulogne souhaitait que cette aide financière soit utile pour toutes les écoles de la ville, mais le ministre s’y oppose. Dans un courrier, le maire “condamne avec force cette décision aussi injuste qu’injustifiée qui crée une discrimination entre les jeunes boulonnais

Si Frédéric Cuvillier est en colère, c’est parce que l’été dernier, déjà, l’élu avait dû se battre pour que sa ville soit retenue parmi les 80 sites en France à bénéficier du programme. “Bien que remplissant tous les critères, notre ville avait été injustement écartée du bénéfice de ce dispositif” indique-t-il. Finalement retenue, la ville avait alors mise en place un comité de pilotage qui, plutôt que de limiter l’aide financière aux écoles des quartiers prioritaires, a décidé d’en faire bénéficier “l’ensemble des écoles” de Boulogne.

“Or, par un courrier en date du 30 décembre, le ministre lui-même revient sur l’accord unanime local et décide de priver des aides prévues de nombreux établissements scolaires” indique le courrier du maire, sans pour autant préciser quelles écoles sont impactées. 

Considérant que “l’égalité devant la réussite scolaire est l’affaire de tous” et que cette décision “opère une discrimination inacceptable entre les jeunes boulonnais“, Frédéric Cuvillier “invite les enseignants, les représentants des parents d’élèves, les parents d’élèves, et plus généralement l’ensemble des Boulonnais (…) à signer la pétition mise en ligne sur le site de la ville.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X