Ce vendredi matin, les dirigeants de l’hôpital de Boulogne ont fait un point sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 sur le territoire.

21 personnes ayant contracté le virus ont été prises en charge sur les 8 derniers jours. Ce vendredi, 11 patients étaient encore prises en charge. Sept sont en hospitalisation conventionnelle (3 en pneumologie, 2 en gériatrie, un en oncologie, et un en hématologie). Quatre personnes sont en réanimation. “Il n’y a donc pas de poussée par rapport à la semaine dernière” a analysé le maire de Boulogne Frédéric Cuvillier. Par ailleurs, il n’y a aucun cas de Covid-19 dans les EHPAD du Boulonnais. 

Nous restons sur une tranche d’âge jeune au niveau des contaminations, mais sur une tranche d’âge plus âgée au niveau des hospitalisations” a précisé Frédéric Cuvillier, rappelant les chiffres au niveau du département du Pas-de-Calais, où 65 personnes sont hospitalisées, dont 19 en réanimation. “Sur un département d’un million et demi d’habitants, c’est un ratio très faible

Nous ne sommes pas du tout dépassés” a rassuré le Dr Eric Fodzo, président de la commission médicale d’établissement, précisant néanmoins que l’hôpital étudiait tous les scénarios possibles. “Si nous constations une forte augmentation des cas et un afflux massif de patients, nous serions en mesure de transformer le service addictologie en unité de soins de suite Covid. Mais il y a peu de chances que ce scénario devienne réalité

J’appelle encore la population au respect des gestes barrières, comme elle le fait jusqu’à présent” a plaidé le directeur du CHB Yves Marlier. “Les consignes sont simples, a renchéri Frédéric Cuvillier. La première: il ne faut pas se faire tester si on n’a pas de symptômes. La deuxième, c’est de respecter les gestes barrières, même à la maison. Si on reçoit des amis, il faut prendre des mesures“. Le maire de Boulogne a par ailleurs interpellé les pouvoirs publics. “L’Etat ne peut pas être aussi flou dans les recommandations ! On ne peut pas empêcher les gens de vivre. Rien n’est clair ! Comment peut-on dire aux enfants d’aller à l’école et d’interdire les rassemblements à plus de 10 personnes ? Maintenir la population dans la peur, dans l’angoisse et dans le stress, va conduire à des situations psychologiques extrêmement dégradées. J’invite au bon sens et au sang-froid“.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X