Alors que le Royaume-Uni refuse toujours d’accorder les licences de pêche dans les eaux anglaises à plusieurs marins français, Frédéric Cuvillier demande à l’Europe de faire pression sur le gouvernement britannique. Selon le maire de Boulogne, il est temps de mettre les accords du Touquet dans la balance. Autrement dit, menacer les Anglais de ne plus faire de contrôle à la frontière côté français.

Quatre mois après la mise en place du Brexit, Frédéric Cuvillier veut durcir le bras de fer avec le Royaume-Uni. Alors que fin décembre, tout le monde se réjouissait de l’accord trouvé entre l’Union européenne et les britanniques, aujourd’hui, le compte n’y est pas pour les pêcheurs de la Côte d’Opale. Les Anglais refusent toujours de distribuer les licences qui permettraient aux marins français de poser leurs filets dans les eaux britanniques.

Pour sauver les emplois du port de Boulogne, le maire de la ville demande à l’Europe de durcir le ton. Ecoutez:

X
X