C’est cette fois-ci à la Cour d’Appel de Douai d’examiner ce dossier qui avait fait grand bruit à Boulogne sur Mer. Une agression gratuite, en sortie de boîte de nuit à quelques pas de la Place Dalton, qui a failli coûter la vie à un jeune homme de 20 ans.

Il est 4h30 du matin dans la nuit du 11 au 12 mars 2016. C’est à ce moment que la vie de Maxime Routtier, jeune Saint-Martinois alors âgé de 20 ans, a basculé. Il est violemment agressé par deux individus qui lui assènent 11 coups de couteau au visage et au thorax. Miraculeusement, et malgré une perforation d’un poumon, Maxime s’en sortira, en gardant des stigmates à vie de cette agression. Jugés en juin 2018, les deux accusés sont condamnés à des peines de 10 et 13 ans de réclusion criminelle. Celui qui est désigné par l’enquête comme le principal agresseur a aujourd’hui décidé de faire appel de sa condamnation. Les acteurs de ce dossier se retrouveront donc dès cet après-midi devant la Cour d’Appel de Douai avec toujours le même enjeu pour la victime : comprendre les raisons d’un tel déchainement de violence. Ce sera également une nouvelle bataille d’avocats… agression totalement gratuite pour les parties civiles, bagarre qui a dégénéré pour la défense pour qui l’intention de tuer n’était pas présente. Argument balayé d’un revers la main par les conseils de Maxime, jugeant que lorsqu’on assène 11 coups de couteau à quelqu’un, c’est bien pour lui ôter la vie. Le procès va durer 3 jours, le verdict est attendu jeudi soir.

La Cour d’Appel de Douai se penche sur ce dossier à partir de cet après-midi.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X