A l’occasion de son point presse hebdomadaire, le centre hospitalier de Boulogne a dévoilé les nouveaux chiffres de l’épidémie de Covid-19.

L’activité est soutenue, à haut niveau“, a prévenu d’emblée le Président de l’hôpital et maire de Boulogne Frédéric Cuvillier mais les signaux ressemblent à “une relative stabilisation“. Preuve en est le nombre de sorties, s’établissant à 39 sur les 9 derniers jours. A l’inverse, l’hôpital a compté 86 entrées dans les unités covid. “A ce jour, 93 personnes sont hospitalisées. Sur les 18 lits de réanimation, 14 sont occupés par des patients covid“. En revanche, aucun cas n’a été constaté dans les EHPAD du centre hospitalier. 

Le centre hospitalier déplore 13 nouveaux décès. “Des patients covid entre 62 et 88 ans” a détaillé Frédéric Cuvillier. 

Interrogé sur les rumeurs qui fleurissent sur les réseaux sociaux concernant les causes des décès, le directeur de l’hôpital Yves Marlier a répondu: “Il y a toujours des rumeurs, et si on y répond, on accrédite. Quoiqu’on fasse, on fait mal. Evidemment, c’est toujours difficile de savoir de quoi une personne est morte à l’hôpital. Mais si les personnes sont dans les chiffres covid, c’est qu’elles ont été testées positif au covid”.

“Le fléchage des patients covid ou non covid, c’est un problème international, ce n’est pas propre à l’hôpital de Boulogne” a ajouté Frédéric Cuvillier. 

On reste sur ce qu’on constate depuis le début de l’épidémie. Une évolution par palier, avec une grosse poussée il y a 10 jours, et une stabilisation cette semaine” a précisé Yves Marlier, directeur du CHB. Nous avons déprogrammé des opérations chirurgicales en passant de 12 salles d’interventions à 4 blocs + 2 salles d’urgence, et on délocalise des opérations de petite chirurgie à la clinique”.

Le directeur de l’hôpital a également évoqué la saturation du service de réanimation, et la coordination régionale qui se met en place. “Nous avons transféré un patient vers Abbeville et un autre vers le CHAM“.

L’hôpital tient, l’hôpital fonctionne” a rassuré le Dr Fodzo, président de la commission médicale d’établissement, précisant qu’il n’y avait “pas plus d’absentéisme du personnel que lors de la première vague“. Néanmoins, les dirigeants de l’hôpital se rencontrent quotidiennement pour éviter la rupture et adapter la réponse à la pandémie. “Nous avons une quarantaine de personnel absent. Ce n’est pas énorme par rapport à l’effectif total, mais sur un service de 50 agents, c’est beaucoup. On fait de l’équilibrisme, nous sommes sur la corde raide” a rappelé M. Marlier.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X