Des architectes viendront bientôt taper à la porte des Audomarois ! Le but : repérer les éléments architecturaux qui représentent un intérêt pour le patrimoine historique de la ville… Une large partie de Saint-Omer intra-muros est en fait classée “site patrimonial remarquable”. Un dispositif qui vise à protéger le patrimoine historique de la ville. Et pour ça, il faut donc repérer les éléments importants pour ensuite accompagner les projets de réhabilitation d’immeuble ancien. L’enquête va démarrer dès le mois de mars, jusque mars 2020. La quasi-totalité de Saint-Omer intra-muros est concernée.

Des membres d’un cabinet d’architecte font passer dans les immeubles et les habitations concernés pour repérer tous les éléments architecturaux qui ont un intérêt pour le patrimoine. Tous ces éléments sont ensuite résumés dans une “fiche immeuble”. Ce document confidentiel doit permettre de mieux connaître le patrimoine. Pierre Heumel, conseiller communautaire CAPSO délégué à l’habitat et au renouvellement urbain :

L’enquête démarre dès le mois de mars. Les architectes passeront d’abord dans les immeubles du secteur du quai des Salines et de la place Ribot. Ce sera en mars avril. En mai-juin, la deuxième phase de l’enquête démarrera au niveau du secteur de la Chapelle des Jésuites, de la rue Carnot, de la rue du Lycée et de la rue Saint-Bertin.

Cliquez pour agrandir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X