Un ancien professeur des écoles condamné pour détention d’images pédopornographiques… Les faits se sont déroulés à Ardres de 2013 à 2018. L’homme, âgé de 40 ans aujourd’hui, était jugé à Saint-Omer ce mardi.

Il détenait plus de 3 000 photos pédopornographiques sur son ordinateur. En 2018, sa femme découvre sur son ordinateur une photo d’une fillette dans une contexte équivoque… Et elle donne l’alerte. Au total, lors des perquisitions de son matériel informatique, les enquêteurs découvrent ces 3 000 photos stockées, et quelques 6 000 traces de photos semblables effacées.
Devant les juges, l’homme sanglote, “je suis un salaud” dit-il et tente de s’expliquer. Au départ, l’ordinateur était un outil de travail, puis il a dérivé vers des sites pornographiques et de fil en aiguille, des sites de pédopornographies. Entraînant une addiction malsaine dont il a pris conscience aujourd’hui. “Au bout d’un certain temps, je ne faisais plus ces recherches pour le plaisir, mais par addiction”. “Dans toutes les addictions, on recherche toujours un certain plaisir” lui rétorquent les juges. A l’époque, il est en couple, père d’une fillette en bas âge et professeur des écoles remplaçant, une activité qu’il n’exerce plus, mais pour laquelle il n’a jamais été mis en cause.
Aujourd’hui, il a tout perdu : son travail et sa famille, ne voyant plus que très peu sa fille. Il est suivi par un psychiatre et se reconvertit en chauffeur poids lourds. Le procureur a requis 18 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve.

Il a été condamné à 12 mois de prisons avec sursis et mise à l’épreuve d’une durée de 2 ans, avec une obligation de travail, de soin, et à une interdiction d’exercer une activité en contact avec des mineurs.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X