Les jurés de la Cour d’Assises du Pas de Calais ont prononcé une peine de 20 ans de réclusion criminelle à l’encontre de l’Audomarois accusé du meurtre de son ex-compagne. Virginie Haughton est décédée en juin 2017 des suite de nombreuses blessures. Son appartement, rue de Wissocq à Saint-Omer, avait ensuite été incendié pour masquer le crime. Le procès s’est tenu durant trois jours à la cour d’assises du Pas de Calais. Au cours des audiences, l’homme a maintenu “ne se souvenir de rien”, son avocat Maître Dooghe avait donc plaidé l’acquittement. L’avocat général avait lui requis 30 ans de réclusion criminelle. Le verdict est tombé hier : 20 ans de prison, et l’accusé devra aussi indemniser les enfants de la victime à hauteur de 30.000€. L’accusé n’a pas encore décidé s’il fera appel de ce jugement, il a 10 jours pour prendre sa décision.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X