C’est aujourd’hui que se déroule le procès du saut à l’élastique d’Audincthun. Souvenez-vous, c’était le 28 juin 2015. Un couple a été victime d’un accident de saut à l’élastique. Rappel des faits.

Cet après-midi-là, une jeune femme de 28 ans et son compagnon âgé de 33 ans se sont rendus à Audincthun, au domaine de la Carrière, pour tester le saut à l’élastique. Un saut en tandem, à une soixantaine de mètres de haut, pour les amateurs de sensations fortes. Mais pendant le saut, le drame. Le jeune couple heurte violemment le sol. Elle décède sur place, tandis que lui est très grièvement blessé. Il décède 2 ans plus tard, en décembre 2017, à l’âge de 35 ans.
L’enjeu du procès sera donc de déterminer les causes de l’accident. Etait-ce une erreur matérielle ou humaine ? Le gérant de l’entreprise Elastique XTrem et son employé, chargé d’harnacher les sauteurs, vont comparaître pour homicide involontaire et blessures involontaires ayant entraîné la mort, par violation délibérée d’obligation de sécurité et de prudence.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X